LA PRIME ÉNERGIE LE SERVICE EN PLUS

Calculer votre prime

Emetteurs performants

Le principe des émetteurs à basse température est de fournir la même puissance thermique et un confort équivalent en utilisant un émetteur moins chaud, mais de plus grande surface. Les économies sont réalisées sur l’appareil de production de chaleur, qui fonctionne entre 30 et 60°C au lieu de 70-90°C.

Les émetteurs basse température donnent donc des résultats optimaux lorsqu’ils sont alimentés par des pompes à chaleur, des chaudières basse température ou à condensation, ou des systèmes solaires combinés, et que le dimensionnement a été fait en conséquence.

NB : En 2014, plus de 4 maisons individuelles neuves sur 10 ont été équipées d’un plancher chauffant, qui permet de chauffer à 2°C de moins que les radiateurs, soit environ 15% d’économies sur la facture (SOURCE : Cochebat)


Fiches techniques


Radiateur à chaleur douce pour chauffage central à combustible

Un radiateur se choisit en fonction de la puissance qu’il est capable de délivrer. Cette puissance dépend de la longueur du parcours et de la température de l’eau qui circule dedans. On utilise donc la notion de Delta de Température nominal (ΔTnom), qui indique pour quel régime de température d’eau circulante la puissance a été calculée.


Un radiateur dit « à chaleur douce » doit avoir été dimensionné à un ΔTnom ≤ 40°, ce qui correspond à une eau de température inférieure à 60°C en sortie du radiateur. 


Plancher chauffant à eau basse température

Le plancher chauffant constitué d’un réseau de tubes (cuivre ou polyéthylène PER), dans lequel circule de l’eau chaude entre 30 et 40°C. Ce réseau est posé sur un isolant thermique, puis noyé dans une chape flottante ou une dalle de béton qui couvre un maximum de surface.


C’est cette dalle qui fait office de corps de chauffe et rayonne la chaleur dans le logement. Comme la surface est importante, la température restituée est comprise entre 21 et 28°C maximum, afin de chauffer tout en évitant les désagréments d’un sol trop chaud.


La chaleur diffusée par le plancher dépend de la température de l’eau, de la surface totale couverte, mais aussi du pas d’écartement entre les tuyaux, généralement compris entre 10 et 30 cm.


Le mode de pose peut également jouer, selon qu’il est « en serpentin », ou « en escargot ».